PIC de Wissous (centre tri postal)

, par RANDO PLUS LOISIR

Visite découverte oh combien passionnante et très enrichissante qui commence d’abord par une présentation en salle des différentes activités du centre, se poursuit par un équipement de la tête aux pieds avec casques audio et chaussures de protection ; nous avons le temps de jeter un coup d’oeil par la baie vitrée et constater l’immensité des lieux.

C’est un terrain de 9 hectares pour une surface d’exploitation de 40 000 m² jouxtant le terrain et les pistes d’Orly ce qui a entraîné le respect absolu de normes draconiennes. Ouverte depuis 2007, la Plate-forme industrielle courrier de Wissous est l’une, si ce n’est, la plus grande d’Europe. C’est au sein de ses 2 immenses hangars aux allures de ville miniature, que transitent environ 7 millions d’objets par jour. Des objets ensuite acheminés en camion, en train ou en avion, vers les centres de distribution de France et d’Europe. En activité du dimanche 20h au samedi 22h30, la Plate-forme essonnienne est elle chargée du tri et de la préparation des courriers, au départ et à destination de la totalité du département de l’Essonne , de 10 arrondissements du Sud de Paris, et de quelques villes des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, soit environ 1,2 millions de foyers. Un tri et une préparation en grande partie réalisés par des machines aux capacités exceptionnelles.

On en compte 18 à l’intérieur de ces deux hangars. « On supprime au maximum la manutention ». On trouve 4 machines de Tri préparatoire (MTP), 3 machines de Tri industriel Grand format (MTI GF), et 11 machines de Tri industriel Petit format (MTI PF). Lors du cheminement d’une lettre, les MTP, longues de 20m, sont les premières à entrer en action. Leur objectif : assurer la ségrégation du courrier (le trier par taille et le redresser), son oblitération (lui apposer un cachet), et son pré-triage (le ranger par zones). Elles peuvent reconnaître 250 faciales de timbre et la quarantaine de timbres photocopiés que des clients tentent de faire passer chaque jour.
Et si elles sont capables de réaliser 25 000 plis par heure, les MTI GF (70 m de long) et les MTI PF (30,20 m de long) en réalisent respectivement 32 000 et 42 000. Ces deux types de MTI disposent à peu près des mêmes particularités, elles parviennent notamment, grâce à un logiciel national de reconnaissance d’adresse, à répartir le courrier vers des centaines de destinations différentes, et même de les ranger dans l’ordre de la tournée des 5000 facteurs présents sur les zones d’activité de la Plate-forme. Seule grosse différence, le système d’indexation, qui sert à faciliter le tri du courrier par la machine et qui est uniquement disponible pour les MTI PF.
90% des adresses parviennent à être déchiffrées par les machines, les 10% restant nécessitent l’intervention de l’homme et du vidéo-codage (60 consoles sur le site) pour être lues. Ces machines ne reconnaissent, ni les virgules, ni les adresses soulignées, et encore moins les adresses erronées.
Tout est mis en oeuvre pour faciliter le travail des 900 salariés. Ces derniers bénéficient notamment de 10 minutes de pause toutes les 45 minutes et de postes de travail ajustables à leur taille, et à leur position de travail, afin de limiter les douleurs liées à la répétition des gestes.